(2010) MAZALEYRAT Hélène

Docteur en Sciences du Langage, qualifiée MCF section 07
Mes recherches portent sur deux problématiques principales :
- la représentation de la signification des unités lexicales à sens multiples et reliés,
- la modélisation des mécanismes cognitifs sous-jacents à la construction du sens par un locuteur-auditeur d’expressions linguistiques complexes issues de la combinaison d’unités lexicales à sens multiples et reliés.
Contact : helenemazaleyrat at gmail.com

Doctorat

vendredi 10 décembre 2010 à 14 heures en salle 220 à la MSH

Jury :

  • Pr. Pierre Cadiot, Universite Paris VIII (rapporteur)
  • Pr. Georges Kleiber, Universite de Strasbourg (rapporteur)
  • Pr. Abdeljabbar Ben Gharbia, Université Paris III (examinateur)
  • Pr. Michel Chambreuil, Université Blaise Pascal (directeur)

Pour consulter la thèse en ligne : cliquez ici

Résumé : Tout d’abord perçue comme un phénomène marginal, presque un accident en langue, on considère aujourd’hui que la polysémie fait partie intégrante des systèmes linguistiques.

De nombreuses théories se sont intéressées au phénomène des unités à sens multiples et reliés. La première partie de notre travail en dresse un panorama non exhaustif mais révélateur, montrant comment et pourquoi la polysémie s’est peu à peu imposée comme un phénomène incontournable qui doit nécessairement être au cœur de tout modèle de la signification. Aussi, à partir de la distinction établie par G. Kleiber (1999), nous considérons deux grands courants selon le rapport établi entre signification, référence et polysémie. Le premier décrit la polysémie en termes de sens premier référentiel dont sont dérivés des sens secondaires (courant objectiviste). Le second l’analyse en termes de potentiel sémantique aréférentiel à partir duquel est obtenu l’ensemble des sens du polysème par spécialisation ou enrichissement contextuel(le) (courant constructiviste).

Notre réflexion porte ensuite sur la représentation de la signification des polysèmes – principalement des noms – en Grammaire Cognitive (R.W. Langacker). Nous postulons que toute expression est associée, dans l’appareil cognitif des locuteurs-auditeurs, à une structure conceptuelle d’informations représentant sa signification. Nous proposons une modélisation en réseau structuré autour de valeurs sémantiques plus ou moins schématiques et de sens élaborés. Ainsi, c’est la valeur la plus schématique qui permet de faire le lien en langue entre ses élaborations que sont les sens observables en discours. Sur la base des travaux de D. Tuggy (1993), nous déclinons les représentations de la signification des mots à sens multiples le long d’un continuum homonymie-polysémie-multifacialité-indétermination, selon les degrés d’enracinement, de saillance, et les possibilités d’accessibilité et d’activation des différents composants (valeur schématique et élaborations sémantiques). Et, nous mettons ainsi en avant certaines des régularités organisatrices propres aux représentations sémantico-conceptuelles des polysèmes nominaux, ainsi qu’une typologie des sens polysémiques.

Nous abordons enfin la construction du sens en Grammaire Cognitive, notamment l’influence du contexte dans l’interprétation d’expressions complexes comportant un polysème. Ainsi, nous considérons qu’il s’agit d’un processus non modulaire, compositionnel et dynamique. L’analyse de syntagmes nominaux du type Adj-N et N-Adj révèle en outre certaines régularités dans l’activation des sens polysémiques des unités linguistiques mises en jeu, liées au cotexte (place et fonction de l’adjectif par rapport au substantif recteur) et au contexte extralinguistique.

Mots-clefs : polysémie – représentation de la signification – modélisation conceptuelle – construction du sens – contexte – noms et adjectifs – Grammaire Cognitive.

Towards a cognitive linguistic approach of polysemy Meaning representation and sense construction

Hélène Mazaleyrat

For a long time, polysemy used to be considered as a marginal or accidental phenomenon in language. Whereas today, it is well known that polysemy is being part of linguistic systems. The first part of our thesis draws up a panorama of semantic theories dealing with polysemy. Although it is not exhaustive, it reveals how and why that phenomenon has become a problematic of the utmost significance in linguistics. From the distinction established by G. Kleiber (1999), we consider two major trends in accordance with the way they conceive the link between meaning, reference and polysemy. On one hand, polysemy is described in terms of one basic referential sense from which secondary senses derive (objectivism). On the other hand, polysemy is analyzed as an areferential semantic potential from which senses emerge by contextual mechanisms (constructivism).

About the question of the meaning representation of polysems, we postulate that linguistic unities are associated with a structure of pieces of conceptual information into the mind of speakers-hearers, so that it is possible to elaborate of conceptual modeling of it. In the framework of Cognitive Grammar (R.W. Langacker), the structure is a network constituted of semantic values, which are more or less schematic, and of elaborated senses stemmed from them. The most schematic meaning corresponds to the linguistic conceptual link between its instantiations. Some elaborations are the senses which can be constructed in discourse. On the basis of D. Tuggy’s works (1993), we propose to organize the conceptual modelings of multiple meanings words along a continuum homonymy-polysemy-multifaciality-vagueness, in function of various parameters : entrenchment, cognitive salience, possibility of accessibility and of activation of the network components (schematic or elaborated values). So, we can highlight some organizational regularities specific to the semantic representation of polysems as well as a typology of polysemous senses.

The third and last part of our thesis is dedicated to sense construction. In Cognitive Grammar, it is a non modulary, compositional and dynamic process. Focusing especially on the impact of context on the interpretation of complex expressions containing a polysem, the analysis of Adj-N and N-Adj noun phrases puts to the fore some regularities governing the activation of polysemic senses. These regularities are linked to the linguistic context (position and function of the adjective towards the qualified substantive) and to the extra-linguistic context.

Key words : polysemy – meaning representation – conceptual modeling – sense construction – context – nouns and adjectives – Cognitive Grammar.

Travaux et Publications

Revue d’audience internationale avec comité de lecture

(2010) « Cognitive Semantics and Sense Construction. The Example of the french Adjective curieux », in Parrill F, Tobin V. & Turner M. (Eds) Meaning, Form and Body, Actes de la conférence internationale CSDL9 Conceptual Structure, Discourse & Language, Case Western University, 18-21 oct. 2008, Cleveland, Ohio, USA ; Stanford (Cal.) : CSLI Publications, 165-180. ISBN (Paperback) : 9781575865942.

Revue d’audience nationale avec comité de lecture

(A paraître) Mazaleyrat, H. & Rudel, A. « A propos d’un curieux adjectif. Etude sémanticoconceptuelle de l’adjectif curieux en français », Revue de sémantique et de pragmatique, Orléans : Publications de l’Université d’Orléans.

Communications orales - Conférences internationales avec comité scientifique de sélection

(2010) Mazaleyrat, H. « The french Noun Table : Polysemy and Meaning Representation », 3rd UK Cognitive Linguistics Conference, 6-8 juillet 2010, University of Hertfordshire, Royaume-Uni.

(2010) Mazaleyrat, H. & Rudel, A. « Conceptual Modelling of multi-facets Items : Between Polysemy and Vagueness », 3rd UK Cognitive Linguistics Conference, 6-8 juillet 2010, University of Hertfordshire, Royaume-Uni.

(2009) Mazaleyrat, H. & Rudel, A. « Construction syntagmatique et activation sémantique. Etude de l’adjectif pauvre en fonction épithète », Troisième colloque international de l’AssociationFrançaise de Linguistique Cognitive (Aflico 3), 27-29 mai 2009, Université de Paris Ouest La Défense, Nanterre La Défense.

(2009) Rudel, A. & Mazaleyrat, H. « Construction of Meaning in Context : polysems and multifacets Items within Noun Phrases », The international Conference on Grammar and Text (GRATO), 2-4 juillet 2009, Faculdade de Ciências Sociais e Humanas da Universidade Nova de Lisboa (FCSH-UNL), Lisbonne, Portugal.

(2008) Mazaleyrat, H. & Rudel, A. « Cognitive Semantics and Sense Construction. The example of the french Adjective curieux », CSDL9 Conceptual Structure, Discourse & Language, Case Western University, 18-21 oct. 2008, Cleveland, Ohio, USA.

Communications affichées - Conférences nationales avec comité scientifique

(2009) Mazaleyrat, H. « Ambiguïtés sémantiques et lexicographie bilingue », ColDoc 2009 Les ambiguïtés dans les sciences du langage, 25-26 juin 2009, Université Paris Ouest La Défense, Nanterre La Défense.

(2009) Mazaleyrat, H & Rudel, A. « Construction de la signification et régularités sémantiques. Le rôle du contexte pour l’interprétation d’énoncés comportant une expression polysémique ». XIIèmes Rencontres Jeunes Chercheurs Cotexte, Contexte, Situation, 29-30 mai 2009, Université de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3.

Séminaire

(2007) Mazaleyrat H. « Les enjeux des ambiguïtés liées à la polysémie pour l’interprétation des séquences langagières », Séminaire des Doctoriales 2007, 3-8 juin 2007, Confolan (63).

Vulgarisation scientifique

Animation auprès de lycéens des établissements clermontois dans le cadre de la Fête de la science, Maison des Sciences de l’Homme, Clermont-Ferrand.

(2007) « Qu’est-ce que la polysémie ? », 8-14 oct. 2007.

(2006) « Polysémie, homonymie et synonymie », 9-15 oct. 200

Projet de recherche

En sémantique des langues naturelles, mes recherches ont pour cadre théorique la linguistique cognitive (la Grammaire Cognitive de Langacker, ainsi que des travaux en sémantique cognitive (Fauconnier, Turner, Tuggy, Geeraerts, Evans, Sweetser, etc.)).

Mon hypothèse est que le choix d’un mode de représentation de la signification associée aux expressions de la langue dans la mémoire sémantique des locuteurs-auditeurs conditionne nécessairement celui du type de calcul qu’ils effectuent pour les combiner en discours. Mes travaux à la recherche des systématismes sur ces deux problématiques, représentation de la signification et construction du sens, pourront trouver des applications en TAL (ex : traduction automatique), FLE et SIC.

Mon objectif post-thèse : poursuivre l’exploration des deux thématiques que sont la représentation de la signification et la construction du sens au regard des expressions linguistiques polysémiques. Il s’agira d’ouvrir mes analyses à d’autres catégories grammaticales que celles abordées dans ma thèse (noms et adjectifs), les verbes par exemple. Je souhaite en outre travailler sur d’autres items à sens multiples et reliés (cf. continuum proposé dans ma thèse), notamment les items à plusieurs facettes et le phénomène de l’indétermination.

Mon objectif premier consistera à vérifier la validité des hypothèses émises dans ma thèse. Il sera ainsi nécessaire de reconsidérer mes travaux en psycholinguistique sachant qu’au préalable, il faudra interroger la difficulté des psycholinguistes à se positionner clairement quant à la représentation de la signification des polysèmes (Combien d’entrées lexicales et combien de représentations sont associées aux items à sens multiples et reliés ? Comment représenter le lien entre des sens polysémiques ? etc.). Il sera notamment pertinent de mener des travaux portant exclusivement sur la polysémie (homonymes et polysèmes sont pour l’heure encore bien trop souvent confondus au sein d’analyses uniques aboutissant de fait à des conclusions contradictoires voire fausses).

Mon second objectif consistera à évaluer la pertinence, en sémantique et psycholinguistique, de la notion polysémie de fonctionnalité, type de polysémie que j’ai introduit lors de mon doctorat. Il me faudra préciser son statut et ses spécificités comparativement aux types attestés de polysémie (par métaphore, par métonymie). Enfin, je voudrais poursuivre mon travail de détermination des régularités systématiques gouvernant les représentations sémantiques en Grammaire Cognitive (métaphore-extension ; métonymie-élaboration ; fonctionnalité- ??).

Concernant la thématique de la construction du sens, après avoir déjà mis au jour certaines des régularités régissant l’interprétation des expressions N Adj et Adj N pour les items curieux et pauvre, il s’agira d’étudier d’autres adjectifs afin de vérifier (ou non) que ces régularités sont généralisables à d’autres adjectifs (études de cher, gros, propre en cours). D’autres configurations seront aussi à envisager (SN V, Prep N, etc.) à la recherche de régularités constructionnelles qui ne soient pas uniquement liées à la composition sémantique et grammaticale des expressions qui seront analysées. A ce titre, il sera intéressant selon moi d’inscrire mes analyses dans le paradigme des grammaires constructionnelles.

Un autre axe de recherche sera celui du rôle du contexte (linguistique et extralinguistique) dans la construction du sens d’expressions complexes comportant une unité polysémique : étendue, choix des éléments pertinents pour l’interprétation par un locuteur-auditeur, etc.

Enseignement

Année universitaire 2007-2008

2007-2008 Chargée de cours Expression et Communication, IUT Informatique de l’Université d’Auvergne Clermont I, Clermont-Ferrand (63) Niv. bac+1 ; 56 H eq. TD (TD)

U.F. PROBLEMATIQUE DE LA COMMUNICATION (COURS D’INITIATION) Fondements (linguistiques, psychologiques, sociologiques, etc.) de la communication verbale, non verbale et para verbale.

U.F. CULTURES ET SOCIETES La notion de culture (contemporaine, écrite, visuelle) ; Pluralité culturelle ; Langue et culture.

U.F. PREPARATION A L’INSERTION PROFESSIONNELLE Rédaction des documents clés pour l’insertion professionnelle.

2007-2008 Chargée de cours Expression, Communication et Cultures, Polytech’Clermont intégrée au sein de l’UBP Clermont II, Clermont-Ferrand (63) Niv. bac +3 ; 32 H eq. TD (TD et TP)

TRONC COMMUN. MODULE COMMUNICATION Techniques d’exposé (discours et supports) ; Techniques de vulgarisation d’un sujet scientifique vers un public non scientifique ; Méthodologie de la recherche et de la transmission de l’information.

Année universitaire 2008-2010

2008-2010 ATER Information et Communication, Dép. SRC St Raphaël, IUT de La Garde, Université du Sud Toulon Var (83) Niv. bac +1 et +2 ; 96 H eq. TD et 192 H eq. TD (CM, TD, TP)

M1.12 ENJEUX DE LA COMMUNICATION Introduction à la notion de société de l’information et de la connaissance.

M1.12 INTRODUCTION AUX THEORIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Les théories en SIC ; Angles d’approches linguistique, sémiotique, pragmatique, cybernétique…

M2.12 ANALYSES CRITIQUES ET THEORIES DES MEDIAS Acquisition de connaissances et compétences en matière d’analyse et de critique des médias dans la société (presse, radio, télévision, Internet).

M2.12 APPROCHES DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS. Les notions de stratégies et plans de communication des organisations, leurs enjeux, leurs acteurs.

Année universitaire 2010-2011

2010-2011 Enseignante contractuelle FLE Collège Joseph Hennequin et Ecoles Pasteur et Malcourlet, Gannat 03).

2011 Chargée de cours Information et Communication, IUT de Montluçon, dép. SRC Vichy (03), IUT de Montluçon, UBP Clermont II, Clermont-Ferrand (63) Niv. bac +1 et +2 ; 157 H eq. TD (CM, TD, TP)

UE1.COMMUNICATION,CULTURE ET CONNAISSANCE DE L’ENVIRONNEMENT SOCIO-ECONOMIQUE.

ECRITURE MULTIMEDIA : ANALYSE MULTIMEDIA Acquisition d’un regard critique sur les hypermédias, tant sur les aspects techniques, qu’esthétiques et communicationnels (relation paratexte/contenu) ; Réalisation d’une grille d’analyse.

CREATION GRAPHIQUE ET REALISATION MULTIMEDIA Design, ergonomie, mise en page.

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE Analyse transactionnelle ; Ecole de Palo Alto ; Programmation Neuro-Linguistique.

CULTURE GENERALE Culture littéraire et artistique, pratiques et objets culturels, langue et culture ; Méthodologie du travail intellectuel : qu’est-ce que définir, problématiser, etc.