Résumé du projet de thèse

Titre : « L’usage syntaxique de la langue dans les échanges patients-médecins en milieu hospitalier »

Ce projet de thèse s’inscrit au sein du Dispositif d’Etude CLInique pour les Corpus Santé (DECLICS), il s’agit d’une démarche empirique qui prend pour objet la syntaxe des discours oraux des échanges entre patients et médecins en milieu hospitalier. L’objectif est de favoriser l’écoute du patient dans ce type de contexte, en comparant les discours produits en consultations médicales avec ceux échangés lors des présentations cliniques [1].

La constitution des corpus santé implique en premier lieu d’enregistrer les consultations médicales de différents services hospitaliers (neurologie, médecine interne, nutrition, maladies infectieuses, psychiatrie, suivi de grossesse). En second lieu, ce sont les entretiens entre les patients issus de ces services et des psychanalystes, membres de l’association « Médecine et psychanalyse dans la cité » qui seront enregistrés. Les corpus ainsi constitués serviront de base pour mener une étude comparative et qualitative des productions orales issues des consultations médicales et des entretiens psychanalytiques.

Le protocole implique le stockage sécurisé des données, la transcription des enregistrements en préservant l’anonymat des personnes enregistrées, puis le traitement à l’aide de logiciels d’analyse lexicale et/ou syntaxique (Tropes, Cordial). L’étude des corpus permettra de cibler des formes syntaxiques récurrentes caractérisant les productions orales issues des différents entretiens médicaux, afin de définir un ensemble de traits linguistiques spécifiques à ces deux genres médicaux. L’impact des productions des médecins sur celles des patients sera pris en compte, notamment à travers l’étude des reformulations. Par ailleurs, la réception du discours patient par les différents thérapeutes sera étudiée, grâce à l’étude des reprises et par l’identification de marqueurs discursifs pertinents.

Le projet DECLICS et cette thèse visent à établir l’importance de la parole des patients dans la relation de soin, en mettant à profit l’expérience des psychanalystes dans ce domaine. A terme, ces projets pourront fournir des analyses, des exemples et des modèles pour la formation des étudiants en médecine.

[1] Les présentations cliniques sont des rencontres suscitées depuis dix ans par l’association « Médecine et psychanalyse dans la cité » entre des patients et des psychanalystes.