Projet scientifique de l'axe

Les recherches de cette équipe s’articuleront autour des marques linguistiques et des phénomènes discursifs, envisagés de préférence conjointement. Les dimensions sémantique, pragmatique, sociologique et communicative seront impliquées aussi bien au niveau de l’observation de la variation qu’au niveau de la recherche de principes réguliers. Des travaux historiographiques apporteront un éclairage sur l’évolution des concepts, des normes et des théories linguistiques, avec une prise en compte de facteurs sociologiques et culturels. Les langues concernées sont actuellement le français, l’anglais, l’allemand, l’arabe et le russe.

Principaux objets de recherche des membres de l’axe

-  marques linguistiques : morphèmes lexicaux et grammaticaux ;
-  discours : cohérence, anaphore, métaphore, implicite, présupposition, « normes discursives », genres discursifs, rhétorique.
-  histoire des concepts et théories linguistiques

Perspectives d’actions de recherche et de diffusion

1) Organisation en 2011 du XXIIe colloque international du "Studienkreis Geschichte der Sprachwissenschaft" (Association Histoire de la Linguistique), à la MSH de Clermont-Ferrand (Friederike Spitzl-Dupic et Nadia Kriajeva) ;

2) Projet commun « Autour de l’adjectif »

L’adjectif est l’une des trois grandes classes de mots ouvertes de la grammaire traditionnelle, l’une des catégories principales de la catégorisation morphosyntaxique des unités lexicales et la classe de mots la plus récente dans l’histoire de la grammaire traditionnelle où on l’analyse jusqu’au 17e siècle comme l’une des deux catégories nominales (nomen substantivum vs nomen adjectivum). Il suscite depuis quelques années de plus en plus d’intérêt et d’interrogations dans la communauté des linguistes.

Les membres de l’axe Sémantique, pragmatique et discours se proposent d’investir cette thématique selon leurs compétences spécifiques. L’approche conjointement historiographique, sémantique, pragmatique et discursive devrait permettre d’apporter des éclairages nouveaux sur les fonctionnements de ces unités que la grammaire traditionnelle considère comme adjectifs.

Dans l’étude historiographique, on cherchera à retracer les approches de l’adjectif depuis le 17e siècle. Cette investigation montrera comment à la fin du 18e et au début du 19e siècle, l’adjectif était théorisé dans des perspectives sémantiques et syntaxiques mais aussi textuelles et pragmatiques, approches qui se sont perdues vers la moitié du 19e siècle dans le contexte de la grammaire comparée et historique. On s’interrogera sur les continuités et les ruptures, ainsi que sur leurs causes, dans les théorisations de l’adjectif.

Parallèlement, des études porteront sur la pertinence des délimitations catégorielles entre l’adjectif d’un côté et le déterminant, le nom, l’adverbe, le participe de l’autre, sur les fonctions pragmatico-discursives des adjectifs en lien avec leur sémantisme et leur place au sein d’énoncés, ainsi que sur la formation des adjectifs. La présence de spécialistes de différentes langues permettra de doter ces études d’une perspective comparée.

L’axe organisera des séminaires réguliers, tâchera de tisser des collaborations avec d’autres membres du LRL intéressés par cette thématique et avec des chercheurs extérieurs, en visant des publications collectives ainsi que l’organisation d’un colloque international à la fin du quadriennal.