Projet SLIC (Second Life Interculturel)

Projet de télécollaboration utilisant un monde synthétique, Second Life et une plateforme d’apprentissage, Moodle

Développé dans le cadre du contrat doctoral d’Aurélie BAYLE, le projet SLIC (Second Life Interculturel) est un projet de télécollaboration entre apprenants de FLE et futurs enseignants. Il a qui a pour objectif principal de poursuivre l’avancement de la recherche sur les potentialités offertes par les mondes synthétiques pour l’apprentissage des langues-cultures (Henderson et al, 2009 ; Molka-Danielsen et al, 2007 ; Roed, 2003) et plus spécifiquement du point de vue de la collaboration (Deutschmann et al, 2012 ; Sadler, 2012).

Ce projet de recherche est adossé à un dispositif de formation au FLE hybride qui a été mis en place entre septembre et décembre 2011 et a mis en relation 21 apprenants de FLE de niveau avancé étudiant à Carnegie Mellon University (Pittsburg, Etats-Unis) et 14 étudiants en Master Didactique des Langues Cultures, spécialité FLES, de l’université Blaise Pascal à Clermont-Ferrand. Deux environnements ont été utilisés pour ce projet : Second Life pour les échanges synchrones et Moodle pour les échanges asynchrones et comme espace de ressources.

Après une séance d’introduction à Second Life, les étudiants se sont retrouvés dans le monde synthétique pour réaliser des tâches collaboratives en petits groupes composés de deux étudiants français et de deux à quatre étudiants américains. Le projet a suivi 5 étapes liées au contenu culturel du cours suivi par les étudiants américains (langue, identité, symboles, actualités, bilan). Un des étudiants français avait le rôle d’animateur qui consistait à gérer les discussions et l’avancement des tâches collaboratives. À chaque étape, le groupe devait produire un document final synthétisant le contenu de leur échange sous forme de texte, de carte heuristique, de tableaux, d’images.

L’expérimentation, qui sous-tend ce projet, durant laquelle les étudiants français et américains ont échangé via Moodle et Second Life selon un scénario pédagogique précis, a permis le recueil de nombreuses données : données d’interaction écrites et orales, données visuelles, etc. Ces données font actuellement l’objet de traitements en vue de leur intégration en tant que corpus d’apprentissage (LETEC) à la banque de corpus MULCE.

Ce projet a déjà donné lieu à des communications et des publications :

Bayle, A. & Youngs, B. (à paraître). Patterns of Interaction Between Moderators and Learners during Synchronous Oral Discussions Online. http://hal.archives-ouvertes.fr/index.php?halsid=jq6glfi7ivekmjp5ofnumhrb76&view_this_doc=edutice-00726762&version=1

Bayle, A., Foucher, A.-L. & Youngs, B. (2012). SLIC : Second Life as A Collaborative Tool For Graduate Teacher Training and Developing Intercultural Communicative Competences. Calico 2012, University of Notre Dame, Indiana, 12-16 juin 2012. http://hal.archives-ouvertes.fr/index.php?halsid=jq6glfi7ivekmjp5ofnumhrb76&view_this_doc=edutice-00688378&version=1

Bayle, A., Foucher, A.-L. (2011). Studying pedagogical interactions in synthetic worlds. EuroCALL 2011, Nottingham, 31 août - 3 septembre 2011. http://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00583506/fr/

Bayle, A., Foucher, A.-L. (2011). Comment étudier les interactions d’apprenants de langue dans les mondes virtuels ? In Dejan, Mangenot, Soubrié (coord., 2011) Actes du colloque Echanger pour apprendre en ligne (EPAL). Grenoble, 24-26 juin 2011. http://w3.u-grenoble3.fr/epal/dossier/06_act/pdf/epal2011-bayle-foucher.pdf